• Chapitre 7 ⇒Première nuit

    Dans le chapitre précédent:

    Blush a rencontré Kaylen au réfectoire où elle y a appris que les Enfants ne mangeaient pas à leur faim.

     


      

            Dès le repas finit, je suis un groupe d’Enfant vendus priant pour qu’ils m’emmènent au dortoir.

            Après une dizaine de couloirs et plusieurs escaliers, nous arrivons dans un étroit corridor. De chaque côté, des centaines de portes. A en juger par sa profondeur, je dirais qu’il traverse la maison des Contempt sur toute sa longueur.

            J’avance, me détachant peu à peu du groupe. Une plaque en argent marquée de différents prénoms est collée sur chaque porte. Les chambres !

            Je commence à chercher la mienne. Blush. J’ouvre et entre…

            La pièce est petite et sous les toits. La peinture blanche s’écaille laissant apparaître par endroit le mur de briques et à chacun de mes pas, le plancher grince dangereusement comme si j’allais passer à travers et me retrouver à l’étage inférieur. Un lit prend la moitié de la place et en face, le lavabo fuit et les étagères menacent de s’écrouler.

            La seule source de lumière vient d’une simple fenêtre qui me permet de voir une grande partie du domaine des Contempt dont la forêt.

     

            Je reste seule pendant une bonne heure à tourner en rond et à réfléchir. Des questions affluent à mon cerveau mais la plupart restent sans réponse comme par exemple : pourquoi certains Enfants n’ont pas à manger le soir alors que c’est pourtant l’une des deux règles fondamentales ? Pourquoi j’ai du soigner Walker ?

            J’ai beau tourner encore et encore cette question dans ma tête, je ne trouve pas de réponse claire.

            Après une bonne heure à essayer de résoudre cette énigme, on frappe à la porte. J’ouvre et un garçon me donne deux tenues : une pour travailler et une pour dormir. Je m’apprête à lui poser mes questions mais il repart sans un mot.

    Je me change donc et jette négligemment ma robe à fleurs dans un coin, avec un peu de chance je n’aurais plus à la remettre. Je n’ai pas de miroir pour me regarder mais j’imagine que je ne dois pas être à mon avantage dans cette tenue. C’est un simple ensemble vert olive qui me sert autour de cou et qui arrive à mes chevilles.

    Je me glisse ensuite sous la couverture et m’endors presque aussitôt malgré l’insécurité ambiante…

     

    Je me réveille en pleine nuit, non pas à cause de la couette qui me gratte, de mon pyjama trop petit ou des ressorts qui me rentrent dans les flancs mais à cause d’un cri. Grave et rauque, suivi de supplications…

    Je me lève dans la pénombre et m’approche à tâtons de la porte. Je la trouve enfin puis la poignée que je tourne.

    Une petite lumière est allumée à une vingtaine de mètres de moi projetant des ombres élancées sur les murs. Je distingue quelques personnes. Cinq à priori. En avançant doucement et sans faire de bruit, j’essaie de faire abstraction des cris.

    Je regarde autour de moi, suis-je réellement la seule curieuse qui souhaite voir ce qui se passe ici ? A en croire par les portes fermées, oui…

    L’inquiétude s’accroît et bientôt, une boule se forme dans ma gorge. Si même les anciens n’osent pas quitter leurs chambres, c’est qu’il doit y avoir une bonne raison… pourtant, mes pieds refusent de s’arrêter et je continue droit vers l’objet de ma curiosité mais également de mon appréhension…

     

    La scène qui s’offre à moi me terrifie. Je m’arrête et étouffe un cri. Deux filles et trois garçons, ayant l’air un peu plus âgés que moi frappent sans relâche un quatrième garçon… ou plutôt un homme à en croire sa musculature développée.

    C’est cet homme aux cheveux blonds qui depuis une vingtaine de minutes hurle à l’agonie sous les coups de bâtons de cinq autres.

    Sans réfléchir et sans trop savoir pourquoi, je saisis le bras d’une des filles et le tire en arrière. Je réussis à la faire tomber mais ma joie n’est que de courte durée car les quatre autres se désintéressent de leur victime pour se retourner vers moi…

    Je recule, et cherche une poignée de porte dans mon dos que je pourrais ouvrir si besoin pour me réfugier à l’intérieur.

    « Cet homme a vingt ans, il a dépassé l’âge limite. Il doit partir ! s’écrie l’un des garçons en se rapprochant dangereusement de moi. »

    Je le regarde. Il mesure une tête de plus que moi, son visage carré et ses épais sourcils lui donnent un air mauvais ce qui n’a pas l’air de détonner avec son réel caractère. J’essaie de la regarder dans les yeux mais mon regard est inévitablement attiré par son énorme nez épaté.

    « Quel âge limite ? je demande sans comprendre

    -Ne fais pas ta maligne avec moi, pigé. »

            D’ordinaire, je me serais écrasée et je serais retournée dans ma chambre, comme à l’orphelinat. Mais je ne suis plus a l’orphelinat, je ne suis plus la jeune fille qui se terrait dans son coin à la moindre altercation. Je ne suis plus sous le contrôle de ces filles qui me méprisaient à l’orphelinat. Je peux être qui je veux et ce n’est pas un garçon dans son genre qui va me faire peur même s’il fait deux fois ma taille.

            « Et tu es qui au juste ? défie-je

    -Je m’appelle Barney, je suis le chef de la patrouille de nuit de la section Garde.

    -Ça consiste en quoi au juste ? Frapper les autres Enfants en pleine nuit ?

    -Ne m’énerve pas car tu ne sais pas comment je suis si on me cherche…

    -Tu oserais frapper une fille ?

    -Je n’ai aucune morale. »

            Je n’ai pas le temps de rétorquer quelque chose qu’il me plaque déjà contre le mur appuyant fortement sur ma poitrine, m’empêchant ainsi de respirer. Je me débats, essayant de crier pour appeler au secours mais le seul son qui sort de ma bouche n’est rien d’autre qu’un faible cri que je qualifierais minable.

            Je donne des coups de pieds dans le vide pendant que les autres rigolent en me voyant en si mauvaise posture. J’espère un instant que quelqu’un sorte de sa chambre pour venir m’aider mais personne n’arrive à mon secours.

            J’allais bientôt finir par manquer d’air quand Barney me lâche sans raison. Je m’écroule sur le parquet du couloir en le regardant se faire battre par un nouveau garçon. Décidemment, j’espère que les nuis ne sont pas toutes aussi mouvementées…

            Je rampe pour me rapprocher un maximum de ma chambre. J’y suis presque. Je me risque à jeter un rapide coup d’œil derrière moi. Personne ne semble avoir remarqué ma fuite. Je continue d’avancer doucement. J’arrive enfin.

            Je me relève douloureusement et me laisse retomber sur mon lit. Ma cheville me fait mal, je me la suis tordue lorsque Barney m’a lâchée. J’espérais voir la douleur s’estomper mais je ne remarque aucune amélioration même une tout petite…

            J’essaie de me calmer. Je reprends mes esprits et commence à souffler et à inspirer de l’air dans mes poumons. Chaque soulèvement de ma poitrine m’est douloureux (je peux dire merci à Barney).

            Je réussis finalement à redevenir calme. Le couloir a retrouvé un silence presque anormal après l’action d’il y a à peine une vingtaine de minutes. Je cherche un point à fixer afin de ne penser à rien d’autre mais l’obscurité de ma chambre ne me permet pas de voir à plus de cinquante centimètres. Les questions affluent alors à mon cerveau me donnent un mal de crâne pas possible.

            J’essaie de réguler ce flot pour me poser de nouveau. C’est la première fois que je me pose autant de questions, avant ce soir, ma vie n’était que des heures à tourner en rond dans une chambre d’orphelinat sans jamais ressentir aucune émotion ni se poser une seule interrogation. Aujourd’hui, je recommence à vivre comme je vivais lorsque mes parents étaient encore vivants, c'est-à-dire une vie où nous choisissons nous-mêmes les actions qui guident notre conduite et qui donnent une existence à notre vie. Une vie où l’on ressent des émotions…

            Cela fait bien longtemps que je n’ai pas ressenti une émotion aussi forte que la peur que je ressens en ce moment… depuis ma première nuit dans un orphelinat…

      


      

    Je vous présente le septième chapitre avec une longue attente et je m'en excuse, j'espère cependant qu'il est à la hauteur de vos attentes...

    Qu'est-ce que vous en avez pensé ?

    Vous avez aimé ou au contraire avez été déçu ?

    Avez-vous compris quel était le rôle de Barney ? (sinon ce n'est pas grave, il reviendra après...)

     

     

    N'hésitez surtout pas à laisser un avis...

    « Chapitre 6 ⇒Premier repasChapitre 8 ⇒Premier levé »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 21:17

    De l'action dans ce nouveau chapitre ! tu nous as encore prouvé que tu écris magnifiquement bien~ (même si j'ai compté un peu plus de fautes -de frappe je suppose- , mais je chipote :3)

     J'ai noté plusieurs rebondissements originaux; j'entends par là que la bagarre aurait pu partir dans quelque chose de complètement banal avec le héros qui sauve l'autre personne, qui arrange tout etc, mais là il y a eu de la réflexion et on en a plus découvert sur l'environnement...

    Autre petite remarque: tu as remis les questions qui t'ont été posées en commentaire dans ce chapitre comme interrogation de Blush... (je sais pas si c'est très clair) et ça m'a fait rire ♪

    .... (<--fille qui a oublié ce qu'elle voulait dire)

    Bon, j'ai vraiment envie de voir la suite, et si je retrouve ce que j'ai à dire je reposterai~ (pour votre plus grand plaisir à tous, évidemment :p)

    2
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 21:27

    merry christmas: Merci ^^ 

    Je vais me relire et essayer des corriger les fautes yes

    Ha, les questions he pour tout te dire, il y en avait une que j'avais déjà écrit dans la première version du chapitre. La deuxième, je l'ai rajouté dans la réécriture du chapitre wink2 (même vos questions m'inspirent cool)

    Pas de problème, je serais là pour te répondre si tu retrouve ce que tu as à dire (ça m'arrive aussi quand j'écris, j'ai un super mot en tête et quand je veux aller voir l'orthographe... je l'ai oublié. Alors du coup j'utilise un synonyme happy <-- racontage de vie !!)

    3
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 18:47

    Pas mal d'actions dans ce chapitre (j'aime l'action !),j'ai bien aimé.

    Je pense avoir compris le rôle de Barney.

    Donc voilà,vivement la suite !

    4
    Samedi 13 Septembre 2014 à 22:23

    ~Yumi~: Merci. La suite est en cours d'écriture mais pour l'instant, je me concentre sur le dernier chapitre de l'épisode 10 de HHHS wink2

    5
    Samedi 13 Septembre 2014 à 23:23

    Oki. J'ai hâte de lire la suite ! ^^

    6
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 10:29

    J'adore! L'histoire est super, tu écris très bien et pratiquement sans faute! La suite! :)

    7
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 10:32

    Lilla 9000: Merci beaucoup ^^

    8
    Anna ♥
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 15:02

    J'aime beaucoup même si je trouve que Blush est super naïve!!

    Continue,j'ai hate de connaitre la suite!! cool

    9
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 21:28

    Anna ♥: Merci ^^

    10
    Lundi 15 Septembre 2014 à 18:30

    critique pas notre blog parce que le tien il est a chier et on s'en fout des fautes d'ortographaphe  et il interesse personne ton blog j.a

     

    11
    Lundi 15 Septembre 2014 à 18:50

    JuliieJulia: Ça reste ton avis mais la prochaine, serais-ce possible de rester poli, il me semble qu'en aucun cas je ne vous ai insulté...

    12
    Lundi 15 Septembre 2014 à 19:31

    Si tu avais pris la peine de regarder les 9 commentaires qui sont juste au-dessus du tien, tu verrais que déjà, rien que sur cet article on voit que 4 personnes disent aimer ce blog :D

    13
    Mardi 16 Septembre 2014 à 06:54

    bonjour je suis naverai que ma soeur est parle comment sa dsl

    j.e sleep

     

    14
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 12:31

    il est cool ton blog !!

    15
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 13:57

    Antoine.h: Merci smile

    16
    Kinder♥
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 18:02
    Très très bon chapitre! Très envie de lire la suite :D
    A quand le 8ème? :3
    17
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 19:04

    Kinder♥: Merci, le huitième est en cours d'écriture ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :