• Chapitre 19 ⇒ Demande déplacée

    Dans le chapitre précédent:

     

     

    Blush, dans un dernier espoir pour retrouver ses deux amies, a demandé à rentrer dans un groupe de plusieurs Enfants-rebelles au sein même du domaine renommé Les Flocons de l'Espoir... 

     


     

            Une semaine est passée depuis mon intégration dans les Flocons de l’Espoir. Je ne suis pas encore intégrée à cent pour cent mais ça ne saurait tarder. On m’a d’ores et déjà attribué une tâche, je dois récupérer la clé de la porte secrète. D’après Kiera, elle se trouve soit dans la poche de Monsieur Contempt, soit dans son bureau. Dans les deux cas, je ne peux pas la récupérer. J’allais donc devoir être aidée de mes nouveaux compagnons.

            D’après le plan que Kiera avait prévu, je devais m’introduire dans le bureau du président en même temps qu’une autre équipe de Ménage, je devais ensuite essayer de trouver la clé en la cherchant sans me faire remarquer… Je crois sérieusement que cette fille devrait se remettre en question. Elle est censée être la chef des Flocons et elle nous planifie des choses irréalisables… 

     

            Je les attends, seule assise à la table dans le réfectoire. Je grignote un petit morceau de pain, miette par miette, je n’ai rien pu avoir d’autre et j’ai faim… Finalement, Spencer et Dilia me rejoignent. Ils s’assoient en face de moi, les mains vides.

            « Vous n’avez rien à manger ? je leur demande

            -À ton avis ? me rétorque Dilia avec son air si aimable. »

            Un estomac gargouille, surement celui de Spencer vu la tête qu’il fait. Il ne cesse de regarder mes malheureux cent grammes de pain. Je coupe finalement mon morceau en trois parts à peu près égales avant de leur donner un bout chacun. Après tout, on fait parti du même groupe maintenant, il faut se serrer les coudes. Le rouquin se jette sur mon morceau et l’avale en quelques bouchées. Dilia se contente d’en croquer un bout et de le mâcher lentement.

            « Alors ? me demande-t-elle, tu comptes t’y prendre comment pour récupérer la clé ?

            -Je ne sais pas… je lui réponds sceptique

            -Tu m’étonnes, le plan de Kiera est une pure bouse. Quand j’ai du voler de la nourriture, elle voulait que je m’introduise en pleine nuit dans la cuisine alors qu’il suffisait simplement de demander.

            -Tu veux peut-être que je demande à Monsieur Contempt ?

            -Tu es idiote où tu le fait exprès ? Demande à Liberty !

            -Liberty ?

            -Oui, Liberty. Elle est gentille, plus que son père en tout cas. Elle a déjà certain d’entre nous. Certes, ce n’était pas quelque chose d’aussi important que la clé de la chambre secrète mais tu peux toujours essayer… »

            Ce n’est pas bête, même si je ne suis pas totalement comblée par son plan. En effet, soit Liberty coopère et elle me donne les clés ou du moins, me facilite la tâche, soit elle révèle mon plan à son père et je me retrouve exécutée. L’avantage serait que je n’aurais plus à supporter cette vie qui m’insupporte. Mais je ne peux pas me permettre de lâcher mes Flocons. Les pauvres… déjà qu’on est peu nombreux, s’il en manque un se serait horrible pour le groupe.

           

            La nuit passe et une nouvelle journée de travail commence. Je suis seule dans un long couloir. J’avance plonger dans mes pensées quand je manque de bousculer Liberty. La jeune fille fait un pas de côté pour m’éviter avant de me sourire.

            « Il faudrait faire plus attention, me dit-elle

            -Je suis désolée. Vous allez-bien ? je lui demande inquiète

            -Ne t’en fais pas… B-Blush, c’est ça ?

            -Heu… oui. Vous vous en souvenez ?

            -Ce n’est pas parce que mon père est riche et que je suis belle que je suis débile ! Et puis, à force de te voir pratiquement tous les jours, j’ai commencé à en apprendre plus sur toi. »

            À en apprendre plus sur moi ? Je ne l’avais même pas remarqué et cette fille s’amuse à m’observer dans mon travail pour en apprendre plus à mon sujet. Il faut dire que quand je suis partie pour nettoyer quelque chose, je le fais bien.

            Elle me sourit et me fait signe de passer avant de continuer :

            « Tu peux me tutoyer si tu veux. N’essaies surtout pas avec mon père, ni même ma mère mais moi, tu peux. Je ne mords pas.

            -Je tâcherais d’essayer. Passez… Passe une bonne journée ! »

            Elle me sourit de nouveau, me faisant rougir légèrement par la même occasion, les sourires sont rares par ici. Elle continue ensuite son chemin. Je me retourne au même instant et lui lance :

            « Tu pourrais m’aider pour un truc important ? »

            Surprise, elle me regarde d’un air interrogateur. J’avoue que sur ce point, je me surprends moi-même. Je respire un grand coup et me lance :

            « Ca te paraîtra surement très étrange mais j’ai une question à te poser. Une de mes amies s’est surement faite enfermée par ton père. J’ai besoin de la récupérer. »

            La jeune fille me regarde toujours. Je n’arrive pas à déchiffrer son expression. Je me sens stupide. J’hésite un instant à me mettre à rire et lui faire croire qu’il s’agissait d’une blague mais elle prend la parole avant moi :

            « Tu es courageuse, très folle voire suicidaire, avec un manque de tact certain mais j’aime ça. En revanche, mon père ne risque de ne pas apprécier. Je vais te répondre franchement, j’aimerais t’aider mais tu comprends, je ne vais pas trahir mon propre père ! Il a beau être horrible parfois, il reste mon paternel et je suis sûre que tu comprends. Mais ne crains rien, je ne lui en parlerais pas. Beaucoup d’autres veulent sortir d’ici mais je ne peux me permettre de les y aider, qui ferait ma lessive après ? »

            Elle me sourit une dernière fois, tourne les talons et s’éloigne comme si nous n’avions jamais eu cette conversation. Soit elle dit la vérité, et je ne risque rien, soit elle va tout raconter à son père et je risque de mourir dans les prochains jours. Mais cette fille m’intrigue tant elle peut se montrer complexe à cerner…

     

     

     


      

    Enfin !! Je ne suis pas super content de mon travail mais la suite a prévu d'être mieux (j'espère...) Je n'ai pas trop de chose à dire sur ce 19ème chapitre étant donné qu'il est plutôt court. Encore une fois, j'essaie de faire vite ^^

    Et n'oubliez pas la page facebook des Vendeurs d'Enfants: cliquez-ici

    Qu'est-ce que vous en avez pensé ?

    N'hésitez surtout pas à laisser un avis...

    « Chapitre 18 ⇒ Les Flocons de l'EspoirChapitre 20 ⇒ Le Serpent »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :