• Chapitre 11 ⇒Le bunker

    Dans le chapitre précédent:

    Un feu s'est déclaré dans la forêt lors du cours de Blush. La section Garde est arrivé n'ayant qu'une chose en tête... punir.

     


      

            Et la matraque de Barney s’abat sur la pauvre jeune fille pour la dixième fois. Je reste là, ça fait une dizaine de minutes que j’ai les yeux rivés sur les horreurs dehors. Dès le premier coup porté, j’ai ressenti comme un vent froid glissant le long de ma colonne vertébrale qui depuis, me laisse clouer sur place.

            Les pauvres Enfants, en plus de leurs brûlures, crient, se débattent comme ils le peuvent et essaient de s’échapper sans succès. Les coups de poings et de pieds pleuvent et les coups de matraques ne cessent de me faire sursauter.

            Plusieurs fois, madame Des Gorgieux essaie de ma faire sortir mais mes doigts restent fermement accrochés au rebord de la fenêtre. En soit, je ne sais pas pourquoi je fais ça, pourquoi je reste à vouloir me faire mal alors qu’il aurait été si simple de sortir dès le début. Mais maintenant, c’est trop tard. La petite part de moi qui voulait encore croire que l’évènement de ma première nuit n’était qu’un cas isolé, une sorte de coïncidence est morte et maintenant, je sais que c’est ça ma vie. Je m’en doutais déjà dès mon arrivée mais je ne voulais pas, je ne pouvais pas y croire.

           

    C’en est trop, je tente d’ouvrir la fenêtre mais mes mains tremblent et il me faut plusieurs secondes avant d’attraper la poignée mais je n’arrive pas à la tourner. Il me suffit pourtant de faire un seul tour, un seul petit tour…

    Quelqu’un m’attrape à la taille et me tire violemment, me faisant lâcher prise. Mon souffle se coupe tellement le coup est violent. On me porte hors de la salle. Je vois les autres Enfants courir derrière nous excepté le petit rouquin et la grande blonde qui se font eux aussi porter. Madame des Gorgieux essaie tant bien que mal de tenir la cadence mais elle respire encore plus fort qu’une vieille locomotive et son chignon commence à se défaire sur son crane.

    Les pièces défilent devant mes yeux, je vois parfois un sofa, un guéridon ou un buffet mais rien de plus, je suis trop sonné par ce qu’il m’arrive.

    J’essaie à plusieurs reprises de faire lâcher prise à mon porteur mais mes ongles n’arrivent pas à s’enfoncer dans sa combinaison.

    Après une dizaine de minutes, on me pose sur un banc en métal froid. Deux mains se posent sur mes joues. Elles sont fraîches et je reprends immédiatement mes esprits. Notre directrice ne cesse de faire les cent pas pendant que trois Enfants de la section Garde essaient de nous calmer. J’essaye maintenant de comprendre où je suis.

    Un espèce de bunker, je suppose. Les murs en béton parfaitement lisses sont recouverts de cadres, un magnifique tapis aux motifs très végétales cachent presque entièrement un sol gris des plus disgracieux. Deux fauteuils et un buffet en bois vernis ont été placés de façon à créer un petit salon, surement pour essayer de rendre cet endroit plus chaleureux. Malheureusement, le banc en métal qui entourent la pièce et l’énorme porte blindée d’un blanc immaculé nous rappellent immédiatement la fonction première de cette pièce et les quelques meubles luxueux ne changent en rien l’endroit en salon de thé, j’aurais même tendance à dire que ça le rend ridicule.

    J’essaie de déchiffrer les expressions des gens présents. La plupart des Enfants n’expriment rien à part une vague impression de peur et d’incompréhension. En même temps, la moitié d’entre eux est débile et l’autre ne ressent plus rien, l’orphelinat leur ayant enlevé toute part d’humanité. Seule la blonde semble garder un minimum d’intelligence, elle est troublée certes mais comme moi, elle essaye de déchiffrer tous les éléments autour de nous. Je la regarde un court instant mais lorsque nos regards se croisent, je tourne aussitôt la tête et pose mes yeux sur le rouquin. Il a beau avoir les cheveux couleur carotte, le voir en boule dans son petit coin, les yeux humides de larmes, j’arrive quand même à lui trouver quelques choses de mignon et de touchant. Un peu comme ce gamin dans mon village, il était plus blond vénitien mais le visage couvert de tâches de rousseurs. La plupart des enfants le rejetaient à l’école, apparemment il sentait mauvais. Enfin bref, ça n’empêche que c’était un de mes amis et que je l’aimais beaucoup jusqu’à ce que ses parents meurent de la maladie qui faisait rage à l’époque et qu’il soit déporté dans un orphelinat.

            Mon inspection terminée, je me concentre sur la personne à qui appartiennent les mains posées sur mes joues. Je remonte et vois deux bras musclés recouverts de manches noirs, les épaules sont carrées sur lesquelles reposent deux épaulettes en or. Je lève enfin les yeux jusqu’à son visage. Des lèvres minces, un nez un petit peu retroussé, de magnifiques yeux verts qui ne cessent de me fixer et des cheveux bruns coupés courts. Il est plutôt mignon et je suis un instant déstabilisé par son regard mais je reprends vite le dessus et retire ses mains de sur mon visage. Je jette un rapide coup d’œil, combi noir et épaulettes en or, il fait parti de la même section que ceux qui essaient de nous calmer et des autres qui frappent les Enfants dehors.

            « Pardon, me glisse-t-il. »

            Je ne dis rien mais je crois qu’il comprend qu’il devrait mieux me laisser tranquille. Maintenant que je suis seule, je vais pouvoir essayer de tout remettre en place. Je me crée une bulle et essaient de reformer un puzzle complexe.

            La directrice nous faisait tranquillement son cours de bienvenue. Un feu s’est déclaré dans la forêt. Les Enfants sont sortis d’entre les arbres mal en point. La section Garde est arrivée et a commencé à frapper la foule. D’autres membres de la section Garde nous ont emmenés dans une espèce de bunker. Madame des Gorgieux semble paniquée. Les ados autour de moi ressemblent tous à des malades psychologiquement.

            Il me manque encore quelques pièces mais je pense avoir résolu une partie du problème. La section Garde est là pour faire régner la terreur et non l’ordre, il ne garde rien du tout si ce n’est la vie paisible de notre cher président. J’ai encore besoin de connaître la cause du feu, intentionnel ou non ? Le président est-il au courant ? Aurions-nous du voir ça si tôt ?

            Toutes ses questions tourbillonnent dans ma tête tel un ballet de mots qui tenteraient de me rendre folle quand on frappe à la porte du bunker. Trois coups secs et violents résonnent dans la pièce à nous en crever les tympans. Madame des Gorgieux sursaute d’abord, puis part ouvrir. Je me penche un peu pour voir qui entre. Il s’agit du président. A son arrivé, la section Garde se met au garde à vous et les autres se lèvent du banc, je les imite, l’un d’entre nous semble tellement choqué par ces évènements qu’il s’écroule par terre. Je ne peux retenir un petit rire nerveux ce qui me vaut un regard noir de la part de Monsieur Contempt et de la directrice.

            « Bien, commence-t-il, vous n’auriez jamais du voir ça mais bon, ça nous permet d’aborder le sujet des punitions. »

            La porte se referme dans un grand bruit sourd.

     


      

    Qui aurait pu croire que l'inspiration viendrait en écoutant le CD des chansons de Hunger Games 2 ? Pas moi, pourtant ça a marché. 

    Il n'y a pas d'action comme je le voulais. J'ai essayé mais je n'ai pas réussi à en caser tout de suite, tout allait trop vite pour moi. Je crois même que c'est l'une des rares fois où l'action met du temps à venir dans mes histoires. C'était le chapitre 11 et je vais essayer de réduire l'écart entre chaque chapitre ^^

    Qu'est-ce que vous en avez pensé ?

    N'hésitez surtout pas à laisser un avis...

    « Chapitre 10 ⇒Le feuChapitre 12 ⇒Un souvenir »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 17:29

    J'aime beaucoup !

    J'avoue que je ne sais quoi en penser de ce qu'il se passe dans la maison du Président. 

    Donc voilà, j'attends avec impatience la suite ! ^^

    2
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 17:45

    ~Yumi~: Merci !!

    Je vais essayer de me dépêcher pour la suite (j'ai bien dit essayer ^^)

    3
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 17:50
    Parfois dans une série, il faut faire une introduction plus longue que dans d'autres. Celle des vendeurs d'enfants dure 11 chapitres, voire 12 ou 13 mais je pense qu'elle est nécessaire ! Il vaut mieux ça plutôt que de mettre de "l'action" qui pourrait casser le rythme et rendre le lecteur tout perdu haha !
    Ya toujours des 'e'qui manquent à la fin de certains mots (mouhahah, je ne te lâcherai pas avec ça èwé)
    Très très bon chapitre, sûrement l'un de mes favoris~ , bien que j'aie eu un peu de mal à me remettre dans le bain. J'ai vraiment hâte de voir la suite ! ☆
    4
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 18:04

    meery christmas: Ça me semble bizarre une si longue introduction (je n'ai pas l'habitude ^^) mais c'est vrai que c'est nécessaire et je suis content que ça ne te lasse pas (même s'il ne faudrait pas que ça dure toute l'histoire non plus wink2)

    Je vais me relire mais je ne te promets rien ^^

    Merci pour ton commentaire et j'essaie de me dépêcher pour la suite ^^ 

    5
    Samedi 10 Janvier 2015 à 21:08
    C'est re-moi, Ton article et ma critique sont en ligne :) http://forbidden-terrified.skyrock.com/3241372863-Vingt-neuvieme-fiction-Les-Vendeurs-d-enfants.html J'espère que ça te plaira Morgan
    6
    Samedi 10 Janvier 2015 à 21:12

    Hey !

    Je sais pas si tu as reçu mon dernier commentaire, parce que j'ai eu un bug à ce moment-là. Alors mieux vaut prévenir que guérir je vais me répéter ^^

    Ton article et ma critique sont en ligne : http://forbidden-terrified.skyrock.com/3241372863-Vingt-neuvieme-fiction-Les-Vendeurs-d-enfants.html

    J'espère que ça te plaira

    Morgan

    7
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 16:36

    Toujours aussi bien écrit, comme d'habitude :)

    Franchement c'est une super belle histoire que tu écris.

    Hâte de lire le prochain chapitre!

    8
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 17:27

    amies2000: Merci beaucoup, ça me fait plaisir ^^

    9
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 20:16

    Yoooosh, prêt pour mes impressions 8D ?

    En faite, je trouve que cette partie de chapitre aurait pu être avec le Chapitre 11, car en soit, il se passe pas grand chose. La partie intéressante aurait pu être la réflexion de Blush (pour comparer à la conclusion) mais tu ne l'as pas exploité.

    Sinon pour "Les punitions"... Cela me semble vraiment étrange que cet incendie soit une punition... Autant d'enfants doivent être punis ? Puis, à ce rythme là, il doit aller tout les jours à l’orphelinat et reprendre 50 gosses, car sinon il aura plus de personnel, le directeur...

    'Fin bon, je verrais pour le prochain chap' :3

    10
    Lundi 12 Janvier 2015 à 18:42

    Azu-Nya: Je ne comprends pas très bien le fait de l'inclure au chapitre 11 puisque c'est le chapitre 11 arf Tu voulais peut-être dire au chapitre 10 ?

    L'incendie n'est pas la punition, la punition c'est la conséquence... (on verra tous ça plus tard ^^)

    A bientôt ^^

    11
    Samedi 17 Janvier 2015 à 15:16

    Oui le chap' 10 x'DD Je me suis embrouillée !

    Tu veux dire que ce n'est pas les Contempt qui ont mis le feu ? C'est naturel ? Ce sont les enfants ? %__%

    12
    Samedi 17 Janvier 2015 à 18:45

    Azu-nya: Non, ce ne sont pas les Contempt qui ont mis le feu ^^ mais je ne vais pas tout dire maintenant ^^

    13
    Lundi 19 Janvier 2015 à 14:03

    ewe Écris, moi je veux savoiiir ! ;P

    14
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 18:52

    Azu-nya: Non, c'est un secret... ^^

    15
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 19:28

    Nan, mais écris les chap' que je puisse savoir 8D

    16
    Mardi 24 Février 2015 à 19:33

    Je viens de lire les 11 chapitres, j'aime beaucoup l'histoire ;) ça me fait penser au système de La Déclaration (population immortelle, enfants = Surplus, maltraités puis vendus comme bonnes à tout faire), tu connais ? 

    (J'ai ri intérieurement à l'introduction du Personnage Masculin Dont Tu Sens Que L'héroïne Va Tomber Amoureuse ^^)

    17
    Mardi 24 Février 2015 à 19:46

    Iolka: Merci :)

    Non, je ne connais pas la Déclaration, c'est quoi ?

    (Je vais te dire un petit truc... Je ne pense pas qu'ils vont tomber amoureux... J'ai décidé de sortir des clichés, mais il y aura une "histoire d'amour" mais peut-être pas avec lui... ^^)

    18
    Mercredi 25 Février 2015 à 13:42

    J'espère que tu réussiras à construire une histoire d'amour sympa ;) (Gros challenge !) 

    C'est un livre, la couverture ressemble à ça : 

    Couverture de La Déclaration

    19
    Mercredi 25 Février 2015 à 21:18

    Iolka: J'espère aussi ^^

     

    Je ne connais pas, ça à l'air pas mal ^^

    20
    Jeudi 26 Février 2015 à 19:41

    C'est pas mal, effectivement ;) 


    J'attends le chappitre 12 avec impatience ! ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :