• Chapitre 1 ⇒Exposée

    Je suis Blush. Je vais vous raconter la première étape de ma vente qui est également la première étape de ma nouvelle vie,l'étape sans laquelle tout   les prochains événements ne seraient jamais arrivés...

     


     

            J’ouvre les yeux. Les premiers rayons du soleil percent à travers le grillage qui me fait office de fenêtre. Je me tourne dans mon lit. La couverture miteuse est tellement petite que mes pieds ne sont pas couverts. Je me tourne à nouveau. J’entends déjà le bruit des pauvres habitants qui vivent dans la rue.

            Je me lève finalement malgré ma fatigue. Je m’approche de la porte et regarde à travers la grille. Dans le couloir, personne. Tout le monde doit encore dormir. Les filles de l’étage se reposent surement afin d’être le plus frais possible pour l’exposition.

            Ce côté de la pièce n’étant pas très intéressant, je me résigne à regarder dans la rue ou du moins à essayer car à cette hauteur, je n’arrive qu’à voir les boutiques d’en face. Je place ma chaise de façon à pouvoir rester assise tout en continuant d’observer la rue. De ce côté-là non plus il n’y a rien d’intéressant mais au moins, il y a du mouvement.

     

            Environ une heure après mon réveil, une alarme sonne. Un son strident à en glacer le sang retentit alors dans tous les étages de l’orphelinat réveillant ainsi les derniers endormis.

            C’est le signal, cela signifie que dans une heure, les gardiens passeront nous chercher pour l’exposition qui est en fait la première étape de la vente. Chacun doit alors se préparer pour paraître présentable. Cette étape est la plus horrible de toutes, si on considère que vendre des enfants n’est pas horrible bien évidemment. Cette étape ne se base que sur le physique, plus vous êtes beau, plus vous avez de la chance de quitter ce trou à rat. Cependant, face à certains acheteurs, l’idée de rester dans l’orphelinat est en soit une sorte de chance.

            Je me lève donc de ma chaise pour troquer mon pyjama contre une robe à fleurs. Je coiffe mes longs cheveux bruns avec le seul objet qui permet de me rendre « féminine » c’est-à-dire ma brosse à cheveux. Si ça ne tenait qu’à moi, je la jetterai par la fenêtre mais étant donné que l’on me force à me coiffer, je n’ai pas d’autre choix que de la garder. En plus, la brosse ne passerait même pas à travers les mailles du grillage.

     

            Une des gardiennes de l’établissement, frappe et sans même attendre une quelconque réponse de ma part, ouvre la porte pour m’apporter mon petit-déjeuner. Si vous avez un minimum de réflexion, on peut voir que dans le mot « petit-déjeuner », il y a « petit », et ça, les directeurs l’ont bien compris car pour seul repas, je n’ai le droit qu’à un verre d’eau croupie et un morceau de pain rassis.

            Je mange quand même. On frappe une seconde fois. Je comprends immédiatement que c’est pour m’emmener pour la première étape de la vente.

            Je me lève, retire les miettes sur ma robe et suit le gardien. Il m’emmène jusqu’à une porte en métal. Là, plusieurs filles de mon âge attendant déjà pendant que d’autres arrivent encore. Nous sommes une vingtaine au final. J’entends déjà les acclamations des riches qui attendent dehors pour choisir la fille qui les servira. Pour eux c’est comme un jeu.

     

            La double-porte s’ouvre. Tout le monde s’avance. Je préfère laisser les autres passer et sortir en dernière, c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour ne pas me faire remarquer.

            Le soleil m’éblouit et je suis obligée de protéger mes yeux avec ma main pour discerner les silhouettes qui veulent de moi.

            Devant l’estrade sur laquelle je suis se trouvent des rangées de chaises toutes occupées par de riches habitants, habillés avec des tenues que je ne pourrais jamais porter. Leurs dents blanches éclaireraient presque autant que le soleil.

            Je reconnais quelques habitués. Au fond il y a un de ces entrepreneurs qui cherchent à tout prix des jeunes enfants pour servir d’esclave. Au deuxième rang, la femme avec un chapeau rose et qui me fixe sans cligner des yeux, c’est la femme du responsable de la fabrique d’arme, la fabrique la plus rentable depuis que le président M. Contempt, a réalisé un coup d’état en détournant la moitié de l’armée sur le palais de son prédécesseur.

            Dans la foule, tout le monde nous jauge, un peu comme si on leur demandait de choisir entre deux animaux à l’animalerie, évidemment, on choisit toujours le plus mignon… du moins je suppose parce que je n’ai jamais eu l’occasion d’avoir un animal.

     

            « Blush, appela le directeur. »

            Je me mets à rougir, comme à chaque fois que l’on m’appelle. Je m’avance donc. Dix minutes. C’est le temps que je dois rester. Normalement, on doit paraître la plus attirante possible pour que les gens se déchainent sur nous et surenchérissent. Mais moi je n’ai aucune envie de partir d’ici et de servir de servante ou de jouet pour des vieux pervers qui ne pensent qu’à une chose. Alors je ne souris pas. Je ne me tiens pas droite. Malheureusement pour moi mon plus grand défaut dans cette situation c’est d’être agréable à regarder. D’habitude, j’arrive à m’en sortir. Je feins toujours de boiter ou quelque chose comme ça mais aujourd’hui je n’ai rien fait pour dissuader les acheteurs.

            Les dix minutes passent. Je retourne m’aligner avec les autres filles en attendant les résultats. On appelle chacune de nous et les riches lèvent ou non la main. Vient ensuite les enchères. Chacun donne un prix et les autres doivent toujours donner plus afin de remporter le lot. Certaines retournent dans leurs chambres pendant que d’autres partent vers la deuxième étape.

            On me rappelle. Personne ne lève la main. Je pousse un soupir de soulagement. Je m’apprête à faire demi-tour quand l’on m’attrape le bras pour me retenir. C’est le directeur qui me tient fermement. Une femme a levé le bras. Je me tourne alors.

            Elle s’avance jusqu’à l’estrade. Son chapeau couleur caramel lui couvre la moitié du visage. Son tailleur, caramel également, très chic dépareille totalement avec le décor carcéral du centre. Elle marche sur dix centimètres de talons et manque de trébucher à plusieurs reprises sur le terrain caillouteux.

            « Je suis Mme. Contempt. Mon mari et moi cherchons une jeune fille et je pense que tu es tout à fait le genre qu’il nous faut. »

     

            Mon cœur cesse de battre. Je ne lâche pas des yeux la femme qui est devant moi. Je ne lâche pas des yeux la femme du président.

     


      

    Voilà le premier chapitre de ma nouvelle fiction. Fiction qui a germé alors que je lisait un extrait de L'enfant de Noé d'Eric-Emmanuel Schmitt. Le passage racontait l'histoire d'un enfant dans un orphelinat qui espérait retrouver ses parents et au mieux un foyer. J'ai alors repensé à un de mes livres préférés Hunger Games de Suzanne Collins, où des adolescents doivent se battre à mort pour le plaisir de riches adultes, dans un pays sous le contrôle d'un horrible président.Le fil conducteur des Vendeurs d'Enfants a alors germé dans ma tête. Au début, c'était l'histoire d'une fille, dans un orphelinat où chaque semaine, les riches venaient y faire leurs "achats". Et puis en une heure à peine, le premier jet de cette fiction était écrit sur mon ordinateur. Après plusieurs changements, je vous présente le premier chapitre. Et pour une fois, je suis plutôt fier de mon écrit.

     

     

    N'hésitez surtout pas à laisser un avis...

    Chapitre 2 ⇒Payée »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 00:50

    Je suis l'une de tes grande fan et ru m'impressionne toujours ! Ce qui est une preuve que tu es vraiment doué ! Tu as su garder ce style bien a toi, tout en modifiant le genre d'histoire que tu écris, ce qui prouve que tu as beaucoup de talent ! 

     

     

    Pour revenir à l'histoire en elle même, elle est assez impressionnante, j'ai accroché tres vite, et j'attend la suite... elle est promise a une suite bouleversante et passionnante ! Elle laissera j'en suis sûre, tes lecteurs sans voix, elle marquera les esprits (tout comme son auteur ;-) ! ) 

     

     

    Encore bravo ! J'ai hâte de lire la suite ! Ne T'arrete jamais tu es trop doué pour ça !

    2
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 01:02

    emmamoi03: Merci pour ton gentil commentaire qui me fait très plaisir. Oui j'ai changé de style en effet, j'ai voulu quelqu'un de chose de plus sombre et à la fois plus mature.

     

    Ne t'en fait surtout pas pour la suite, elle sera bouleversante et passionnante (du moins je l'espère tongue), j'ai des tas d'idées et je ne lâcherai pas Blush tout de suite.

     

    Le chapitre 2 arrivera bientôt je pense (je suis en vacances alors j'ai le temps happy) même si je travaille également sur High Hill's High School.

     

    Pour répondre à ta dernière phrase, je ne compte pas arrêté l'écriture, je pense que même adulte je continuerai.

    3
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 02:46

    C'est génial tout ça, hâte de voir ! Et pour ta dernière remarque ça me rassure beaucoup ! ;-)

    4
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 10:51

    Honnêtement Jason,j'adore ! L'idée,ta façon d'écrire...C'est superbe !  J'ai hâte de lire la suite.

    5
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 11:24

    ~Yumi~: Merci beaucoup, je suis content que tu aimes ^^ 

    (par contre moi c'est Alex, Jason c'est le nom de mon personnage dans ton RPG happy)

    6
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 11:26

    wink2

    (Oui,pardon,je suis à l'ouest sarcastic)

    7
    Anna ♥
    Dimanche 13 Juillet 2014 à 18:32

    Tu m'avais pas dit que t'écrivait une autre fiction aww


    C'est complètement différent de High Hill's mais j'aime bien qd même yes c'est une bonne idée wink2  même si c'est un peu glauque. ouch

    8
    Lundi 14 Juillet 2014 à 18:33

    Anna ♥: Désolé, je n'y ai pas pensé ouch   Merci en tout cas ^^

    Tu trouves ça glauque ? Moi non, c'est juste un peu... étrange he

    9
    Anna ♥
    Lundi 14 Juillet 2014 à 18:42

    Attends les riches hommes qui viennent chercher des filles pour les servir, moi je trouve ça glauques après c'est peut être pasque j'ai des idées bizarres! winktongue

    10
    Lundi 14 Juillet 2014 à 18:44

    Anna ♥: C'est pas ma faute si ça se passe comme ça dans le monde de Blush tongue

    11
    Mardi 15 Juillet 2014 à 16:54

    Salut ! 


    Comme je te l'ai déjà dis, l'idée est vraiment très intéressante ! Les possibilité à exploité son infini et j'ai bien hâte de voir où tu nous mèneras! :) 


    Ce que j'ai moins aimée (et c'est vraiment personnelle) C'est le nom de ton personnage... Blush, je ne trouve pas que ça fait féminin ^^" Sérieusement, je croyais que c'était un garçon avant les descriptions :P Mais ! Ça t'amène un point positif ! Les descriptions sont assez complète et l'on peut facilement s'imaginer l'histoire dans sa tête. Plusieurs personnes (dont moi) parviennent avec difficulté à décrire les gens et les lieux sans faire ce que j'appelle "Une liste d'épicerie". Ton texte coule bien et tout à sa place ! :) 


     


    Question fautes d'orthographes, comme je ne suis pas une spécialiste, je ne parlerai pas :P Mais si dans les prochains chapitres j'en vois, je te le ferai savoir! 


     


    Je te souhaite une bonne continuation ! 


    et vivement la suite ! :)

    12
    Mardi 15 Juillet 2014 à 21:29

    Kassandra: Merci pour ton avis, j'espère que je ne m'éparpillerais pas et que je resterai dans quelque chose de logique (c'est le risque quand on a beaucoup de possibilités yes)

     

    Pour le prénom: Blush, je l'ai choisi car il signifie "rougir" en anglais et Blush rougit souvent, comme on peut le voir lorsqu'on l'appelle sur le devant de la scène smile mais je comprends parfaitement qu'il ne plaise pas à tout le monde, ce n'est pas très courant tongue

     

    Pour les fautes, je me relis plusieurs fois mais il y en a toujours qui passe même mon correcteur d'orthographe ne les corrige pas toutes (il est nul wink2)... mais j'espère que je n'en fait pas trop arf

    13
    Samedi 23 Août 2014 à 19:14

    Bonjour !

    J'aime beaucoup le début de cette fiction, et ce pour plusieurs raisons (allez, commençons le paragraphe ennuyant...). Tout d'abord, le thème. Je dois avouer que j'adore au plus haut point les thèmes sombres tels que celui de la vente d'enfants et autres horreurs (j'ai moi aussi beaucoup aimé Hunger Games ;)), donc dès le début, j'ai accroché. Ensuite, dès la première ligne, le nom de l'héroïne. Oui, j'ai un faible pour les prénoms bizarres, donc je me suis tout de suite prise de sympathie pour Blush. J'aime également tes descriptions précises et claires, qui ne partent pas dans tous les sens (exactement l'inverses des miennes ^^"). Tu vas directement au but et ne t'embarrasses pas de divaguements, ce qui fait bien avancer l'histoire.

    C'est par contre un peu dommage que tes chapitres soient si courts (mais bon vu qu'il m'en reste plein je m'en fiche :P). Et puis pour l'instant, il n'y a pas beaucoup de précisions sur la situation du monde (parce que, normalement, vendre des enfants devrait être interdit, non ? ah bon, on a le droit ? mais je vais de ce pas vendre mon petit frère alors !). On sait juste qu'un type louche a pris le commandement du monde, mais bon je ne vois pas trop pourquoi il autoriserait ça quand même... Enfin, je pense que ça s’éclaircira au fil de l'histoire...

    Bref, je t'ajoute en fav' pour suivre la suite quand j'aurai du temps (et quand je serai motivée).

    Sur ce, bye ~ (et désolée pour ce com' super long et chiant ^^")

    14
    Vendredi 29 Août 2014 à 10:58

    J'adore ce chapitre ! J'ai tout de suite accroché !

    15
    Vendredi 29 Août 2014 à 11:32

    Momo-chwan: Aucun problème, j'adore les "com' super long"

    C'est vrai que les premiers chapitres sont assez courts, mais les prochains deviennent de plus en plus en long ne t'en fait pas ^^

    Pour le fait de vendre des enfants, oui je crois que c'est interdit pour l'instant (en mode terroriste...) mais tout sera expliquer par la suite, l'histoire est raconté du point de vue de Blush et elle non plus ne sait pas le pourquoi du comment mais elle l'apprendra par la suite et le lecteur par la même occasion smile

    Je suis content que tu aimes et j'espère te revoir un de ces jours wink2

    16
    Vendredi 29 Août 2014 à 11:33

    Sézéna: Merci, ça me fait plaisir smile

    17
    Madeline
    Dimanche 31 Août 2014 à 23:43
    Me voilà donc enfin pour lire le premier chapitre de ta fiction. Je vais diviser mon avis en deux parties. La première sera essentiellement sur ton histoire, quant à la deuxième elle touchera à ton style d'écriture. Bien entendu tout ceci ne sera que mon avis personnel.

    Je vais commencer par dire que je n'ai pas apprécié les premières lignes en gras. Elles nous indiquent ce que nous allons lire, ça retire de la surprise de découvrir selon moi. Bon après ça peut être mis dans le côté positif car c'est comme si le personnage est en face de nous avant que l'on parte dans ses souvenirs. Je suis donc mitigée sur cette partie.
    Ce chapitre est assez court à mon goût. Lorsqu'une histoire est intéressante j'aime bien avoir de longs -pas trop non plus- paragraphes à parcourir. Malheureusement ici c'est assez rapides. Je pense cependant que ce détail pourrait quelque peu s'arranger si tu ajoutes plus de descriptions des lieux mais aussi sentimentales. Cela dépend bien entendu des lecteurs mais j'ai du mal à m'imaginer l'endroit où se déroule la scène. Quant aux sentiments ce n'est que le premier chapitre, mais sa détresse ne m'est pas vraiment apparue.
    Sinon j'aime beaucoup le fait que tu nous place tout de suite dans l'action de l'histoire sans que ça ne soit trop trop rapide, un petit peu quand même je trouve. Il y a de l'intrigue si bie que je me pose quelques petites questions, à savoir que va-t-elle subir dans son nouveau foyer, mais surtout comment a-t-elle atterri ici. Je suis curieuse de connaître son passé. Bie entendu je n'attend pas à ce que tu me donnes la réponse mais je crois qu'il est important de te faire part de ce que je pense pour que tu saches si tes objectifs sont atteints. Après tu peux me poser des questions si tu veux que je te fasse part de mon ressenti sur un point en particulier.

    Je vais maintenant passer au style d'écriture. Je ne vais détaillé cette partie uniquement pour le premier chapitre. Inutile de me répéter à chaque fois, je ne suis pas un perroquet et tu n'es pas débile ^^. J'y reviendrai uniquement si je vois une amélioration ou un détail qui me frappe.
    Alors tout d'abord je n'ai pas vu de fautes d'orthographe, ou elles sont si petites qu'elle m'ont été invisibles. Il y a juste un verbe qui est conjugué à un temps du passé au lieu du présent.
    Pour le vocabulaire il est à la portée de tous par sa simplicité tout en étant apparemment riche à la fois. Il y a simplement une ou deux petites répétitions pas bien méchantes qui ne sont pas flagrantes.
    En revanche je crois que tu peux améliorer tes formulations de phrases. Je ne dis pas qu'elles ne sont pas bonnes, au contraire. Elles ne sont pas complexes et très compréhensibles, mais leur tournure pourrait être un peu plus mature si je puis dire. Il y a aussi quelques problèmes de ponctuations ; des virgules mal placées selon moi et des manques de points. Ce n'est pas bien grave mais ça donne plis d'agréable à la lecture.

    Un chapitre simple qui nous place directement dans le sujet sans aller à vitesse grand V.

    -Madeline-
    18
    Lundi 1er Septembre 2014 à 00:02

    Madeline: Tout d'abord, merci d'avoir pris le temps de lire et d'avoir laissé un avis complet sur le premier chapitre.

     

    Je te comprends sur le point des phrases au début du texte, je pèserais le pour et le contre pour savoir si je vais continuer à les mettre ^^

    Pour la longueur du chapitre, j'avoue qu'ils sont assez courts mais ils s'étoffent au fur et à mesure pour devenir plus longs. Mais après je ne veux pas faire trop long non plus car je sais que sur ordinateur, certaines personnes (dont moi) se perdent dans les lignes lorsqu'ils y en a trop winktongue

    Je place souvent le début de mes histoires dans l'action car sinon, je ne sais pas comment débuter et je tourne autour du pot...

    Je suis content que tu te poses quelques questions car c'est justement un de mes buts (je ne sais pas si c'est bien ou pas arf) mais j'aime faire réfléchir mes lecteurs donc je ne dévoile que des petits morceaux de réponses dans chaque chapitre histoire de faire durer le suspens...

     

    Je vais vérifier le verbe et le corriger (si je le trouve...)

     

    Je prends en compte tout tes conseils notamment au niveau des descriptions et des sentiments à développer pour la suite et je les rajouterais lors d'une éventuelle réécriture à la fin. J'essaierai également de faire plus mature mais je compte de toute façon sur ma première année de lycée pour en apprendre encore plus sur le sujet (en espérant que se soit au programme)

     

    Encore merci pour ton avis constructif et je prends note de tes critiques.

    19
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 14:17

    c'est impossible de se détacher de cette histoir ! c'est super bien ecrit !

    20
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 21:23

    Antoine.h: Merci beaucoup !

    21
    Samedi 10 Janvier 2015 à 18:32
    Bonjour,

    Il y a quelques mois maintenant tu as inscrit ton histoire sur mon répertoire. Je suis vraiment désolée du temps qu'il me faut pour venir lire ton histoire et rédiger ton article et ma critique.
    J'aimerais savoir si tu souhaites toujours faire parti de mon répertoire ?
    Réponds-moi aussi vite que possible.

    A bientôt
    Morgan
    22
    Dimanche 7 Février 2016 à 15:38

    Salut, je tiens un blog de lecture, j'ai lu le premier chapitre des vendeurs d'enfants et j'ai adoré. Sur mon blog, je donnerai mon avis  sur la partie 1, tout bientôt (et les autres plus tard)

    Je t'encourage vraiment à continuer d'écrire, tu as beaucoup de talent

     

    Bonne continuation, Lucyna

      • Dimanche 14 Février 2016 à 14:27

        Merci beaucoup ^^ ça me fait plaisir de revenir ici et de trouver un commentaire comme ça !

        J'avais justement perdu un peu le goût ces derniers temps et c'est ce genre de commentaire qui me redonne envie de me plonger sur mon histoire ^^

      • Lundi 15 Février 2016 à 12:38

        Article posté sur mon blog dans : Horreur, Journal Intime

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :